Nous avons fait une petite visite de la manufacture des pianos de la marque C. BECHSTEIN en Allemagne.

Je vous invite donc à nous suivre pour découvrir comment ces beaux pianos sont conçus.

Tout d'abord, l'arrivée sur le site qui se trouve à Seifhennersdorf en Saxe à une centaine de kilomêtres à l'est de Dresden, tout près de la frontière Tchèque.

180

en entrant dans la fabrique, une impression de calme et une ambience de travail sereine nous accueillent ; nous n'allons pas suivre toutes les étapes, mais je vous montre les principales.

Là, ce sont les ceintures des pianos à queue qui sont mises en forme, collées et prises dans des presses galbées

060

Voilà le résultat...en file d'attente...

056

Passons maintenant au façonnage du cadre métallique. Voici une partie du moule dans lequel il prendre forme :

122

ils sont alors bien rangés dans l'attente d'être peints, on dirait presque une oeuvre contemporaine !

051

le fignolage de la peinture, à la main s'il vous plait !

142

Suivons les tables d'harmonie, d'abord mise au séchage au moins trois mois dans une atmosphère très controlée

066

Et là, un des différents postes s'occupant de leur préparation, ce technicien enlève la poussière au pinceau après avoir mis en place les barres de table

065

Quelques cylindres bruts (la partie qui recouvre le clavier d'un piano à queue) sagement alignés

075

Les mêmes passés à la peinture

084

puis au polissage

085

Puisque nous sommes au polissage, profitons-en pour voir différentes façons de le faire

123

celui d'un beau meuble marqueté

099

Nous entrons maintenant dans une grande salle où se déroule le vernissage, opération délicate. Il y a au fond un grand mur d'eau qui permet de récupérer les vapeurs toxiques, un filtrage est effectué, ce qui empêche celles-ci de se répandre dans la nature. Ici, vernissage finition ivoire brillant de panneaux haut et bas d'un piano droit :

110

Vous voyez là des rouleaux de cuivre, qui attendent d'etre transformés en cordes filées (ce sont les cordes basses du piano)

4414

Donc le montage :

147

Un petit tour dans l'atelier de réglage de la mécanique et d'abord quelques jolis alignements :

  • Claviers

150

  • Mécaniques

153

  • Marteaux

156

et donc les réglages, cette technicienne est en train de régler la hauteur des touches du clavier, afin qu'il soit parfaitement aligné :

152

lui, prépare le réglage de la mécanique d'un piano à queue :

6091

Et les pianos passent entre les mains de jeunes techniciens très compétents

162

Des pianos nus en attendant d'être habillés d'un beau meuble noir, ivoire, noyer, cerisire, acajou..et d'autre encore...

157

Et pour finir, la salle d'exposition où l'on peut tester et essayer à loisir le résultat de ces heures de travail, en effet, pour un piano droit de cette marque, il faut compter en moyenne 300 heures de travail et jusqu'à 500 pour un piano à queue de concert

171

173

Grâce à cette visite, nous avons pu constater le sérieux ainsi que la grande qualité de travail de la marque C. BECHSTEIN.